Monday, 6 June 2016

Les femmes autochtones veulent révolutionner le Septième Art

JohannePour les amateurs du Septième Art, voici une série qui va révolutionner votre vision du monde. Depuis quelques moments, les médias sociaux nous bombardent avec des images et des nouvelles stéréotypées du peuple autochtone en général et des femmes autochtones en particulier. Le moment est donc venu pour changer ces données.
Un groupe des femmes autochtones a décidé de faire révolutionner, non seulement ce que les médias canadiens nous dit des femmes autochtones, mais aussi de démentir les réalisateurs Hollywoodiens. Elles ont compris un proverbe africain qui dit :« tant que l'histoire de chasse sera racontée seulement par les chasseurs, la défaite sera toujours celle du lion. ».
Johanne.3Sonia Bonspille-Boileau a entrepris, avec quelques femmes autochtones et en collaboration avec APTN, (Aboriginal Peoples Télévision Network), de donner la parole aux autres femmes autochtones pour raconter leur propre histoire selon qu'elles vivent. Cette série documentaire intitulée, « Des Princesses pas comme les autres » débutera demain, le 7 Juin, 2016 sur le chaîne APTN, à 20h00, (Est) et aura comme but de présenter une autre image des femmes autochtones. Elle présentera des "femmes fortes, éloquentes et déterminées à
faire entendre leur voix", rapporte ALEXANDRE VIGNEAULT de LA PRESSE+
Elle cherchera à démentir une sorte de stéréotypes des femmes autochtones créées par les films hollywoodiens.
Ali« Il y a un malentendu au sujet des femmes des Premières Nations, de ce que nous représentons, de ce que nous sommes et de qui nous sommes, dit-elle (La réalisatrice Angie-Pepper O’Bomsawin). En grande partie à cause des représentations faites dans ces films au fil du temps. » Sur grand écran, les femmes autochtones étaient soit des squaws impassibles au visage plissé, soit des canons de beauté (selon les standards occidentaux) prompts à tomber dans les bras des bons cowboys blancs, soit des séductrices perfides".
La réalisatrice affirme : « Compte tenu des femmes que j’avais autour de moi en grandissant, je n’arrivais pas à m’identifier à celles – stéréotypées – que je voyais à l’écran. »
A travers cette série, l’équipe mettra en lumière le vrai visage des femmes autochtones. « Je voulais montrer des femmes qui n’étaient pas que des mères ou des femmes qui prennent soin des autres, mais aussi des femmes qui poursuivent leurs rêves » affirme la réalisatrice Angie-Pepper O’Bomsawin.

Cette annoncé était faite Samedi le 4 Juin, 2016 par La Presse+ sur le titre FEMMES DES PREMIÈRES NATIONS, Des princesses pas comme les autres.

No comments:

Post a Comment