Sunday, 22 February 2015

Le Premier Dimanche du Carême: Croyez-vous à la bonne nouvelle?

Gn 9, 8-15, Ps. 24 (25), 4-5ab, 6-7bc, 8-9, 1 P 3, 18-22, Mc 1, 12-15

Jésus a reçu deux types du Baptême : Baptême de l’eau au Jourdain et Baptême du feu au désert. Parmi tous les évangélistes, il n’y a que Marc qui a su exploiter ce fait. Dans l’évangile d’aujourd’hui, il les juxtapose l’un après l’autre et ne met en lumière que des moments fars de ces évènements non seulement importants de la vie de Jésus mais qui sont aussi des évènements préparatoires de sa mission. Les évangiles sont silencieux sur l’adolescence de Jésus. Après le récit d’enfance, les évangiles ne nous parlent de Jésus qu’en ce moment de son baptême et de sa tentation au désert. Et Marc avec son économie des paroles ne retient que les essentiels. Il le résume ainsi : Jésus s’était fait baptiser de Jean, puis, l’Esprit le pousse au désert où il fut tenté du diable. Pendant qu’il vivaient au désert pour Quarrant jours avec les bêtes sauvages, les anges le servaient. En fin, une fois que Jean Baptiste est arrêté, il part en Galilée pour prêcher la bonne nouvelle. D’autres évangélistes nous donnent plus de détails sur le baptême et la tentation du Jésus, mais a Marc n’intéresse que la mission de Jésus : Annoncé que le temps est accompli, que le royaume de Dieu est tout proche et donc, il faut se convertir et croire à la Bonne Nouvelle.   Qu’est-ce que Marc veux communiquer ? Il veut faire savoir que si Jésus après un long silence reprends le chemin, en passant par le Baptême, puis par la tentation au désert, si il était servi par les anges, et si Jean, celui qui doit diminuer pour que Jésus grandisse s’est fait arrêter, c’est parce que le moment tant attendu est arrivé. E donc, que le Royaume de Dieu qui est Jésus Lui-même est tout proche d’eux. Qu’il a repris le chemin de la libération. Il faut alors seulement une seule chose : se convertir, c’est-à-dire, se mettre à sa suite, suivre le projet de Dieu qui est rendre l’homme libre et digne. C’est justement en cela que consiste la conversion. Construire une société juste et équitable, respecter l’humanité et l’univers et mener une vie digne de Dieu.   C’est justement ce que la première lecture souligne : Dieu rétablit son alliance avec tout ce qui est sauvé de déluge. Les humaines comme tous les autres créatures. Et on voir qu’on ne parle plus des créatures non impures comme on avait attendu dans la lecture du Mercredi de Cendre. Tout ce qui est sauvé de déluge est purifiés. C’est le prototype de notre Baptême comme Saint Pierre le fait entendre dans la deuxième lecture que la mort de Jésus sur la croix nous a racheté tous. Et désormais nous sommes tous filles et fils de Dieu.      

Ali C. Nnaemeka (mekaalison@gmail.com)
''The truth might be hard to say, painful to bear or even drastic for the truth sayer but still needed to be said''. Alison, omi.

No comments:

Post a Comment